Tour de l'Ain

Zimmermann fait coup double pour sa première victoire pro

Après la 6e place de Minali lors de l’étape d’ouverture plate, la deuxième étape au Tour de l’Ain (2.1, 29-31/07) fut un succès pour Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux. 136 kilomètres comprenant quatre ascensions répertoriées étaient au programme. Un duo de tête s’est vite fait reprendre après le départ à Lagnieu. Les tentatives d’échappées se sont succédés sur les pentes du Col de Corlier, écrémant le peloton avant le sommet du Col de Ballon.

Théo Delacroix, le régional de l’étape, a tenté sa chance dans la descente. Le néopro s’est fait reprendre à 45 kilomètres de l’arrivée par un peloton d’une cinquantaine de coureurs avec notamment Jan Hirt en Georg Zimmermann. Quelques kilomètres plus loin dans le Col d’Ordonnaz, le dernier cité a imité son coéquipier. L’attaque de l’Allemand étant neutralisée, et cinq autres coureurs ont pris la poudre d’escampette. Malgré la bonne entente entre les quinze poursuivants, ils n’ont pas réussi a boucher le trou. Seul Georg Zimmermann a pu opérer la jonction en solitaire dans les 4 derniers kilomètres. Il a battu ses compagnons d’échappée en lançant le sprint dans les rues de Saint-Vulbas. Le jeune de 23 ans s’est emparé de sa première victoire pro et devient également leader au classement provisoire.

Je suis évidemment très heureux de ma première victoire professionnelle! J'ai tiré profit du bon travail de l'équipe en début d'étape. Après ma tentative d'échappée dans la dernière côte de la journée, j'étais fâché sur moi même d’avoir raté le bon coup de cinq hommes. Heureusement j'ai vu une belle opportunité pour faire le bond seul dans les derniers kilomètres. Je me sentais très fort, mais il fallait que je récupère de cet effort. Il n'y avait pas beaucoup de temps, car on rentrait déjà dans le dernier kilomètre. Il commençait un peu à pleuvoir, j'ai donc préféré de passer le dernier virage en épingle en premier. C'était encore loin jusqu'à la ligne, mais j'ai tout donné et j'ai résisté aux autres. Je m'octroie la victoire d'étape et le maillot de leader! Le niveau est toujours haut ici, ce sera donc difficile de défendre la position de leader dans l'étape reine. Je devrai compter sur des jambes au moins aussi bonnes qu'aujourd'hui, mais j’ai confiance en notre collectif. J'ai déjà participé plusieurs fois à l’épreuve et j'apprécie la région et les parcours. Chaque année, ce Tour de l'Ain est un objectif et aujourd'hui ce fut un grand succès!

J'étais témoin d'une merveilleuse journée pour l'équipe aujourd'hui! Ce matin, on avait déterminé que Georg était notre seul leader et que les cinq autres avaient comme rôle de le positionner à l'avant à chaque côte. D'abord, on croyait que le petit peloton avec Georg rattraperait les cinq échappés, mais son instinct lui disait qu'il fallait trouver une autre solution pour opérer seul la jonction. L’Allemand a pris le dernier virage en premier, comme on avait étudié ensemble avant le départ. Ceci se concrétise par la victoire! Un défi important nous attend demain. Je m'attends à peu d'aide d'autres équipes pour défendre notre maillot de leader, donc on devra être fort tactiquement!

Jean-Marc Rossignon (Sports Director) Tweet

Ce samedi, le Tour de l’Ain sera conclu par l’étape reine entre Izernore et Lélex Monts-Jura. Cette troisième étape propose une succession de descentes et d’ascensions, comme par exemple la Côte de Giron (3,7km à 7,4%) et le Col de Menthières (9,1km à 6,3%). Cette dernière avec le sommet à 22 kilomètres de l’arrivée est la dernière de cinq ascensions répertoriées, mais les 12 derniers kilomètres jusque Lélex Monts-Jura sont en pente aussi.

RESULTS

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email