Tour de Pologne

van der Hoorn: « la victoire d’étape était à notre portée »

Après la deuxième étape du Tour de Pologne (2.UWT, 9-15/8), Taco van der Hoorn a prononcé son désir de répéter sa journée à l’avant. Le Néerlandais a tenu parole et s’est joint à l’échappée matinale de six hommes. Au début de la longue épreuve de 226 kilomètres, les six hommes ont reçu la compagnie de quatre autres. Les côtes étaient nombreuses pendant la première moitié de course, mais vu que les 50 derniers kilomètres étaient relativement plats, les équipes des sprinteurs ont préféré contrôler l’avantage des fuyards. Taco van der Hoorn a gagné le seul sprint intermédiaire de la journée et grâce à sa performance de la veille, il s’est emparé du maillot de leader dans ce classement. Le peloton et l’échappée ont accéléré dans le final. Van der Hoorn et deux compagnons d’échappée se sont longuement battus pour garder leur écart de 30 secondes, mais finalement ils ont du baisser les armes à 3 kilomètres de l’arrivée. Andrea Pasqualon et Biniam Girmay Hailu ont formé un tandem à l’entame du sprint. Le duo s’est classé 11e et 12e dans les rues de Sanok. Le Colombien Fernando Gaviria a été le plus rapide. Lorenzo Rota a conservé sa 6e place au général provisoire.

Qui ne tente rien n'a rien! La victoire d'étape était à portée aujourd'hui. Mais l'excellente coopération dans notre groupe n'a pas duré. J'ai essayé de motiver tout le monde pour accélérer les derniers 50 kilomètres, mais il y avaient de plus en plus d'hommes qui ne travaillaient plus avec toute leur bonne volonté. C'est pourquoi nous avons commencer à attaquer assez tôt. Nous nous sommes bien relayés avec Clarke et Taminiaux, mais finalement nous avons du nous incliner devant le peloton. Je suis convaincu que notre groupe de dix hommes pouvait aller au bout sur ses belles routes, à condition qu'on travaillait bien ensemble. C'est dommage! Heureusement je pourrai porter le maillot des sprints intermédiaires. C'était assez dur et long aujourd'hui, je vais sauter une journée à l'avant demain.

Ce jeudi, les coureurs devront monter beaucoup entre Tarnów et Bukovina Resort. Les descentes sont plutôt rares dans cette quatrième étape relativement courte de 160 kilomètres. L’arrivée à Bukowina Resort se trouve à 944 mètres d’altitude.

RESULTS

SHARE ARTICLE

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email