World Championships MU23

Emiel Verstrynge : « Le titre mondial serait l’aboutissement d’une magnifique saison »

Sept coureurs de Tormans Cyclo Cross Team représenteront leur pays ce weekend à l’occasion des Mondiaux de cyclocross, organisés outre-Atlantique dans la ville de Fayetteville (Arkansas).

Samedi, Théo Thomas (France), Emiel Verstrynge et Joran Wyseure (Belgique) participeront à la lutte pour le maillot arc-en-ciel dans l’épreuve masculine réservée aux Espoirs. Le lendemain, Marie Schreiber (Luxembourg) sera au départ de la course féminine dans la catégorie Espoirs, avant que Kevin Kuhn (Suisse), Thomas Mein (Grande-Bretagne) et Corné van Kessel (Pays-Bas) ne prennent part à la course masculine Élites.

Le parcours des Mondiaux Fayetteville est quasi une copie conforme de celui emprunté par la manche de Coupe du Monde, remportée en octobre dernier par Quinten Hermans. Le circuit herbeux du Centennial Park comportant un escalier, un tronçon pavé et deux ponts, a été légèrement allongé pour atteindre une distance totale de 3 100 mètres. Chaque tour comporte 53 mètres de dénivelé positif, principalement en raison d’une montée de 250 mètres.

Outre Hermans, Emiel Verstrynge s’est lui aussi illustré à Fayetteville en octobre dernier, en décrochant son premier top 10 dans une manche de Coupe du Monde Élites. Le champion de Grande-Bretagne Mein y avait début sa saison avec une 13ème place. Kuhn, Van Kessel et Schreiber ont également eu l’occasion de découvrir le parcours lors de la manche de Coupe du Monde.

La Britannique Zoe Bäckstedt (Tormans-Acrog) sera la première à concourir samedi à 18H00 CET, le trio de Tormans Cyclo Cross Team disputera ensuite la course masculine de la catégorie Espoirs. Grâce à Verstrynge et Wyseure, les couleurs de l’équipe belge sont apparues sur la plus haute marche du podium lors des trois derniers weekends : au championnat de Belgique, la Coupe du Monde de Flamanville et à Hamme. Auteur de deux top 10 sur ses derniers cross avec les U23, Thomas participera à son troisième championnat du monde dans la catégorie.

Âgée de 18 ans, Marie Schreiber disputera un championnat du monde Espoirs pour la première fois sur le coup de 20 heures CET. Plus tôt cette saison, la Luxembourgeoise avait terminé septième du championnat d’Europe aux Pays-Bas. Trois autres nations seront représentées par la délégation masculine dans l’épreuve Élites à 21H30 CET. Aux côtés des champions nationaux Kuhn et Mein, van Kessel fera sa neuvième apparition dans la course au titre mondial réservée aux Élites.

« Je dirais que six ou sept coureurs peuvent prétendre au titre mondial et je considère en faire partie. Mais quoi qu'il arrive, le nouveau champion du monde sera sacré au mérite. Le niveau est très serré dans notre catégorie et ce serait l'aboutissement d'une belle saison pour celui qui l’emportera. Pour ma part, la confiance est au beau fixe depuis plusieurs semaines, c’est pourquoi j’aborde sereinement ce rendez-vous important. J'ai profité des premiers jours ici à Fayetteville pour m’adapter au décalage horaire. Après m’être beaucoup entraîné jeudi, j’ai profité du vendredi pour reconnaître le parcours. À l'exception du revêtement causé par la météo, il y a peu de changements par rapport à la manche de Coupe du Monde. En octobre je voulais absolument participer afin de me familiariser avec ce long circuit en vue de ce jour-j. Ma préparation s’est déroulée de façon optimale, maintenant je ne peux qu'espérer que les pièces du puzzle s’assemblent ce samedi ! »

« Ce long trajet est une première pour moi. Lundi dernier nous avons voyagé pendant 25 heures pour rejoindre Fayetteville, depuis tout s’est parfaitement déroulé et j'ai déjà pu reconnaître le parcours. Personnellement, je préfère m’exprimer dans la boue, mais je peux bien figuré sur ce parcours sec et rapide. Je m'attends à ce que ce soit une course tactique, malgré l'enchaînement difficile des ascensions. Si un homme parvient à se détacher après la longue portion de 250 mètres, il pourrait bien créer l’écart décisif. Il est impossible de prédire l’ordre des dix premiers tant le niveau est serré. »

« Mon compatriote Lars van der Haar et moi sommes deux valeurs sûres de la sélection néerlandaise depuis des années, et cette année encore nous allons tout donner pour notre pays. C'est déjà la septième fois que je voyage aux États-Unis pour courir, je sais donc déjà comment m'y prendre pour récupérer au mieux de ce long voyage et m'adapter au décalage horaire. Contrairement à mon habitude, cette fois je reconnaîtrai le parcours deux jours avant la course, afin de bien m’imprégner des changements par rapport à la Coupe du Monde. J'attends avec impatience la course ce dimanche. Cela pourrait bien être une bataille très excitante, car les coureurs qui osent se découvrir rapidement, comme Quinten Hermans, Wout Van Aert ou Mathieu van der Poel, ne seront pas là. Je me sens prêt ! »

Samedi 29 janvier :
Juniors Femmes – 18h00 CET
Zoe Bäckstedt (Grande-Bretagne)

Espoirs Hommes – 20h00 CET
Théo Thomas (France)
Emiel Verstrynge (Belgique)
Joran Wyseure (Belgique)

Dimanche 30 janvier :
Espoirs Femmes – 20h00 CET
Marie Schreiber (Luxembourg)

Élites Hommes – 21h30 CET
Kevin Kuhn (Suisse)
Thomas Mein (Grande-Bretagne)
Corne van Kessel (Pays-Bas)

RESULTS

General Classification

SHARE ARTICLE

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email