Tour de Pologne

Démonstration de l’esprit offensif de l’équipe

La deuxième étape du Tour de Pologne (2.UWT, 9-15/8) entre Zamość et Przemyśl dépassait le cap de 200 kilomètres. Dans sa première course depuis son championnat national en juin, Taco van der Hoorn a fait ce qu’il fait de mieux. Dès le départ, le Néerlandais a rejoint l’échappée matinale avec quatre autres. Le peloton ne leur faisait pas confiance et jouait au chat et à la souris. L’avantage oscillait entre 1 et 3 minutes, permettant à trois coureurs de faire le bond à 90 kilomètres de la fin. Un trio de côtes dans la dernière heure de course offrait l’opportunité aux attaquants de rendre la course dure. La série d’attaques s’est produite et les coureurs d’Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux s’y sont mêlés, prenant le relais de van der Hoorn à l’avant. Après les tentatives de Lorenzo Rota ou encore de Georg Zimmermann, Biniam Girmay Hailu a réussi à prendre la tête de la course pendant plusieurs kilomètres. Finalement, c’est un peloton groupé qui s’est présenté au pied de la côte de 1,5 kilomètres menant à l’arrivée. Joao Almeida a lancé de loin et a su résister au retour de ses concurrents. Rota aussi a bien dosé son effort, l’Italien a croisé la ligne à la 6e place. Il se trouve désormais à la 7e place au général provisoire. Grâce à la 16e place de Quinten Hermans et de la 20e place de Girmay Hailu, les coureurs d’Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux étaient invités sur le podium pour l’inter-équipes.

Ce mercredi, la plus longue étape de ce Tour de Pologne est au menu. La première moitié de l’épreuve de 226 kilomètres avec départ à Sanok est une série de côtes raides, mais elle se termine par 50 kilomètres plutôt plates menant à Rzeszów.

La finale était exigeante, parce qu'on a attaqué chacun à son tour. Il était important d'être offensif après que Taco aie été repris, mais malheureusement nos tentatives ne sont pas allées au bout. Après un excellent travail de Pieter pendant l'étape, les autres m'ont bien aidé dans la finale On savait que le dernier virage avant la côte menant à l'arrivée était un point crucial et ils m'y ont bien positionné. J'ai un peu perdu les roues de mes coéquipiers, j'ai donc essayé de récupérer un peu avant d'aller à fond jusqu'à la ligne. Je suis très content de ma forme et de ce résultat, car ce ne sont que des champions qui me devancent. Demain, on s'attend à un sprint et je pourrai rendre la pareille à Biniam et à Andrea.

J'ai de nouveau passé une belle journée dans l'échappée. Quand Pöstlberger est parti en solitaire, j'ai essayé de rester devant afin de permettre à mes coéquipiers de rester dans un fauteuil le plus longtemps possible. Après la course, j espérais monter sur le podium pour le maillot des sprints intermédiaires, mais apparemment j'étais à égalité avec un autre coureur. C'est une motivation supplémentaire pour repartir les prochains jours. Finalement, j'étais quand même invité au podium grâce à la superbe performance de mes coéquipiers. C'est très motivant de voir que l'équipe joue les victoires d'étape. Je suis heureux de pouvoir aider l'équipe sur ce Tour de Pologne et de passer des journées à l'avant. Ainsi, je pourrai retrouver ma meilleure forme après une longue période sans courses. Vous aurez encore de mes nouvelles!

RESULTS

SHARE ARTICLE

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email