Tour de France

Boy van Poppel neuvième à Fougères

Ce mardi, la quatrième étape du Tour de France traversait la Bretagne pour la dernière fois, avec un tracé de 150 kilomètres entre Redon et Fougères. Bien qu’intégralement plat, le parcours présentait dans sa phase finale un revêtement urbain similaire à l’étape précédente, qui avait vu de nombreuses chutes s’abattre sur le peloton.

Un nouveau sprint massif était attendu à Fougères, ainsi seuls Van Moer (Lotto) et Périchon (Cofidis) ont ouvert la route toute la journée. Comme la veille, l’équipe Intermarché-Wanty-Gobert était dédiée à la cause du Néerlandais Danny van Poppel pour l’emballage final.

L’écart avec les deux fuyards semblait pleinement contrôlé, mais lorsque Van Moer s’est séparé de son compagnon d’échappée à 14 kilomètres de l’arrivée, celui-ci est passé au-dessus de la minute. Le manque d’organisation du peloton a longtemps fait espérer le Belge, qui a finalement été repris à 300 mètres de la ligne.

Endossant le rôle de sprinteur, Boy van Poppel a pris la neuvième place du sprint remporté par Mark Cavendish, décrochant le premier top 10 de l’équipe sur ce Tour de France. À 33 ans, c’est aussi la première fois que Boy termine dans les dix premiers d’une étape du Tour.

Mon frère Danny m'a fait comprendre que je devrais sprinter, c’est pourquoi j’ai pu bénéficier du soutien de Loïc Vliegen, Jan Bakelants et Jonas Koch pour négocier l’arrivée. J’étais très bien mis dans la roue de Mads Pedersen, mais son poisson-pilote Stuyven a tardé à lancer le sprint et nous nous sommes retrouvés enfermés. Sans ça, je suis convaincu que le top 5 était possible. Mais je suis heureux, je viens de finir parmi les 10 premiers de la plus grande course du monde.

RESULTS

SHARE ARTICLE

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email